Le premier principe n’est pas :Aujourd’hui, je ne me mets pas en colère, ça vous n’y arriverez jamais…. 

Mais aujourd’hui  je me LIBERE  de la colère  et  ça n’est pas la même chose.

Honnêtement , la colère,  vous la sentirez toute votre vie, sauf si vous atteignez l’état bouddhique, auquel cas vous ne serez jamais dans les bouchons à Paris par exemple…..

La colère est normale lorsque par exemple vous subissez une injustice.

Vous avez deux cas de figure :

Soit vous réagissez par la violence, auquel cas vous pouvez vous retrouver confronté(e)) aux conséquences de la violence (quelque soit la manière dont se manifestent les conséquences)

La seconde, c’est que vous allez canaliser cette énergie pour servir  une autre cause que votre sentiment d’injustice et vous allez être libre de la colère.

Je m’explique : la colère est une énergie

L’angoisse est une énergie

Qui peuvent soit vous consumer  ou être utiliser pour améliorer justement ce qui ne va pas.

C’est comme si on vous disait : je pars au front et je n’ai pas peur !  vous allez mourir ! il faut avoir peur, la peur maintient vivant.  Ça permet de réagir sous la menace.
La peur, la colère sont des comportements qui sont nature dans l’organisme pour vous indiquer où e trouvent les problèmes

Soit elles  vous dévorent et les autres avec et cela vous détruit, soit vous canalisez et vous faites quelque chose de positif. De constructif, et c’est dans ce sens là que vous serez libres. Vous ne pourrez pas vous couper de ça.

Pour ceux qui sont parents, allez vous ne pas vous angoisser pour vos enfants ? vous ne pourrez pas. si vous êtes de bons parents, c’est fichu.

Vous pouvez vous dire  « ils vont mourir, c’est une catastrophe ! » et ne plus bouger, et vous ne vivez plus et vous ne les aidez pas. Et un jour, effectivement, comme tout un chacun ils mourront (c’est moche mais c’est la réalité)

Soit vous vous dites : bon, j’ai une inquiétude particulière sur cette partie là, qu’est ce que je peux faire concrètement pour l’améliorer et une fois que ça c’est fait , et bien, priez. Vous avez fait tout ce que vous pouvez faire pour régler le problème ? oui.

Vous êtes une bonne mère, un bon père ?  oui

On ne peut pas vous en demander plus. Ça ne vous appartient plus, ça appartient à « appelez le comme vous le voulez »……….

Vous avez été victime d’une injustice ?

Vraiment, est ce normal que vous soyez en colère ? évidemment !  évidemment !

Votre travail va être de la réparer cette injustice.

Si  vous voulez  être en équilibre avec la vie, vous ne pouvez pas prendre des gifles en permanence et puis sourire ! non ! sérieusement ça ne marche pas comme ça !

Si vous pensez qu’il y a des injustices dans la vie pour vous ou pour les autres, oui, mettez vous en colère !  mais pas pour détruire ce qu’il y a en face de vous, pour améliorer ce qui est possible, et ça n’est pas la même chose du tout !

 

Par contre il y a l’orgueil :

Je ne suis pas reconnu à ma juste valeur !  Je n’ai pas la place que je mérite !

Vous avez la place que  vous vous donnez, dans ce cas mettez vous en colère envers vous-même et  faites quelque chose, parlez, construisez ce que vous pouvez, corrigez ce qui doit l’être, par contre pour faire cela, vous avez besoin d’énergie.

 

 

 

Je me libère de la peur :

Le respect des parents, des Maîtres, des professeurs, et bien tout dépend du lien que vous avez avec  eux

exemple :  les parents.   Si il s’agit de quelqu’un qui a été battu, bafoué et que vous lui dites  respectez les,  directement  comme ça, c’est impossible à entendre et c’est normal ,

ce qu’il faut dire   c’est : quelque soit le lien que vous avez avec votre famille, vous ne vous êtes pas élevé tout seul. Si vous pensez qu’on vous a fait du mal, c’est que vous avez pu comparer.

Est-ce que vous reproduisez ce mal ? Non bien sur, puisqu’on vous l’a fait !

Il faut donc être reconnaissant !

On ne vous demande pas d’aimer, on vous demande de respecter et ça n’est pas la même chose, vous ne pourrez pas aimer tout le monde.
Maitre Reiki  ou pas, il y a des gens que je n’aime pas. Ca n’engage que moi. Quand je les croise, que je suis en face d’eux, je dois les respecter, oui, car je n’ai pas plus de valeur qu’eux.

On vous a fait tracer un symbole qui dit qu’il y a du divin en chacun de nous.
Je vous le  dis, ni plus, ni moins : je suis obligé de respecter  l’autre.

Aimer c’est autre chose.

On ne peut pas aimer tout le monde, mais vous devez respecter vos proches, vos parents, vos enseignants, vos maitres quoiqu’ils vous aient fait, qu’ils aient été bons ou mauvais vous ont permis de vous situer, d’apprendre quelque chose, c’est cela qu’il faut respecter.

Je ne connais pas d’enfant loup qui soit devenus Einsten

On ne devient Homme avec un homme  avec un  grand H, un humain développé que parce qu’on nous a appris quelque chose.
Maintenant, si du mal a été fait, il a été fait, il faut le réparer pour vous. Essayer de ne pas reproduire et de travailler dessus.